Témoignages orphelins / pupilles / boursiers

Mesdames, Messieurs,

vous qui envisagez, ou bien hésitez encore à adhérer en tant que parents, ou tout simplement en tant que donateur partageant les valeurs de l’Orphelinat de l’Enseignement Public,

Sachez que nul n’est à l’abri de la perte d’un proche, cette mère irremplaçable âgée de 44 ans,

Professeur certifié de Sciences Physiques au lycée Jean Perrin (13010 MARSEILLE), qui m’a soudainement quitté alors même que je n’avais que 14 ans.

Certains diront, il avait un père, malheureusement ce dernier était souvent absent, et sous contrôle judiciaire vis-à- vis de ses activités professionnelles infructueuses, ou malheureuses.

J’ai alors immédiatement bénéficié du soutien moral du délégué de l’Orphelinat de l’Enseignement Public du lycée Jean Perrin (M. Bernard Blanc, actuel Vice-Président de l’association), mais aussi des collègues de travail de mère incluant Bernard, alors délégué au sein du lycée. J’ai alors pu suivre une scolarité bien encadrée au sein du lycée Jean Perrin.

Ce soutien inestimable, propice à la confiance en soi et au travail, m’a alors permis d’entrer en CPGE au sein de ce même établissement, me permettant de me concentrer sereinement sur mes études.

Durant mes études supérieures en CPGE (de 1996 à 1999), J’ai pu alors conjointement bénéficier du dispositif bourse d’études de l’Orphelinat de l’Enseignement Public qui s’élevait alors à 5080€ /an, soit environ 423€ /mois.

Un tel soutien demeure encore aujourd’hui inestimable, car il m’aura permis non seulement de financer mes études supérieures, mais aussi de prendre complètement mon autonomie dès l’âge de 19 ans (studio, automobile, assurances, déclaration d’impôts, mutuelle…), participant à ma réussite au concours d’entrée de l’Ecole Normale Supérieur de Cachan. Dès l’âge de 21 ans, je suis alors devenu fonctionnaire stagiaire en débutant ma carrière professionnelle au sein de la fonction publique d’état.

Je tiens une nouvelle fois à formuler tous mes remerciements à l’Orphelinat de l’Enseignement Public pour son assistance, et tout particulièrement aux délégués qui font preuve d’une grande solidarité et d’une grande disponibilité pour vous, pour nous aider.

http://www.ism.univ-amu.fr/serres/Site_FR/cv.html

Novembre 2016

Julien Serres

Bonjour Monsieur,

A la mort de mon père, professeur d’EPS cotisant , survenue à la fin de ma classe préparatoire, l’Orphelinat de l’Enseignement Public m’a accordé une bourse pour la poursuite de mes études. Ce complément de la bourse classique m’a permis de suivre des activités extrascolaires autres que du travail étudiant et notamment de poursuivre le sport. Je participe ainsi à la vie de mon école et suis intégré comme n’importe quel étudiant .

8 décembre 2016

Antoine K

« Je tiens ici à vous remercier et à remercier l’association de l’Orphelinat de l’Enseignement Public pour l’aide apportée depuis la mort de mon mari il y a 8 ans, aide précieuse sur le plan financier mais aussi aide psychologique grâce aux paroles réconfortantes du tuteur puis de la tutrice de mon fils. »

Décembre 2016

Mme M.C.

« Monsieur,

Mon père nous dit souvent qu’un bienfait n’est jamais perdu, or quand notre maman est décédée, nous étions contents de recevoir un soutien non seulement financier mais encore moral!

Savoir qu’un intermédiaire (une ici en l’occurrence) est présent au cas où , réchauffe le cœur!

Merci à l’association et au personnel bénévole pour leur action.

Bien à vous »
Décembre 2016

Camille G.

« Nous avons malheureusement perdu tres brutalement notre papa il y a maintenant presque 8 ans, nous avions alors 14 et 17 ans.

Notre maman travaillait à mi-temps à ce moment là et du jour au lendemain tout est devenu tres compliqué pour nous 3.

En plus de la douleur morale que ce drame engendre dans la vie quotidienne, nous avions des problèmes financiers qui accentuent encore la situation déjà extrêment difficle à vivre.

Tres rapidement l’allocation mensuelle de l’orphelinat de l’enseignement public a été mise en place pour chacun de nous, et comme notre papa avait cotisé depuis plus de 10 ans nous en plus reçu une prime forfaitaire.

Les poursuites d’études ne sont pas faciles mais encore moins quand on ne sait plus ou l’on va ce qui était notre cas.

Notre parcours à tous les deux a été un peu tortueux et malgré quelques échecs d’orientation l’association a toujours été présente et compréhensive envers nous.

Apres nos 19 ans nous avons reçu chauque année une allocation annuelle vraiment conséquente qui nous permet aujourd’hui de poursuivre nos études dans de meilleures conditions.

Nous sommes cette année en 2eme année de BTS et en 4 eme année de pharmacie, ce sont des études longues mais qui sont possibles pour nous grâce aux aides que nous recevons.

Dans notre cas beaucoup de jeunes auraient peut-être été obligés de se diriger vers des formations courtes et pas forcément bien choisies.

Dans sa démarche notre papa nous a apporté beaucoup plus qu’il ne pouvait l’imaginer sans doute et nous sommes tres recconnaissant l’OEP de l’aide qu’il nous apporte et qui nous facilite la vie et celle de notre maman. »

Décembre 2016

Hazel et Erwin R.

« Bonjour Mme D.,

Veuillez m’excuser pour ma réponse tardive …Merci beaucoup pour l’aide apportée pour les études de mes garçons.
F. a effectivement bien réussi son deuxième semestre (…).
O. est toujours sur tous les fronts et adore ses études… avec une préférence pour les lettres (…).
V. vient de rentrer au lycée (…). 
Je suis très heureuse de savoir mes fils bien dans leurs études et de voir qu’ils sont très unis malgré la distance.

Je vous remercie encore une fois pour votre investissement pour mes garçons et vous souhaite une belle fin d’année,
Bien à vous, amitiés, »

18/10/2016

C. H.

Madame, Monsieur,
Je remercie très sincèrement les membres du conseil d’administration et toutes les personnes de l’association qui m’ont apporté leur soutien dans les moments difficiles traversés suite au décès de mon mari.
Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleurs sentiments.
20/10/14

Anne-Marie

Laurent et moi vous remercions vivement de la bourse que vous lui avez accordée cette année encore.
Grâce à elle, il pourra acquérir tout le matériel coûteux nécessaire pour la préparation de son diplôme en juin afin de terminer son année sans souci financier.
28/03/2014

Geneviève

Madame, Monsieur,
J’ai bien reçu le chèque de 1000 euros envoyé par l’orphelinat comme bourse d’études et je tiens à vous remercier.
En effet cette aide est précieuse en cette période difficile. Merci d’avoir fait choix de nous aider financièrement. Je ne manquerais pas de vous tenir informés des résultats de mon année universitaire. Les partiels de décembre passés dans des circonstances difficiles, ont tous été réussis.
Avec mes remerciements et sincères salutations.
2014

Juliette

Madame, Monsieur,
Mélite, Violette et Albane Hestault vous remercient vivement pour votre soutien dans les circonstances douloureuses qu’elles traversent, et vous adressent leurs meilleures pensées et salutations respectueuses.
Albane, Violette et Mélite
25/11/2013

Albane, Violette et Mélite

« Chère Madame,

Vous avez été ma tutrice à l’Orphelinat qui m’a apporté une grande aide lors de mes études et je tenais à vous mettre au courant de ma situation actuelle.
J’ai terminé en juin 2012 ma scolarité à l’Ecole des Mines de Paris et j’ai reçu le diplôme d’ingénieur avec la mention « Excellent ». Cette dernière année dans cette école fut très riche, non seulement d’un point de vue de l’acquisition de nouvelles connaissances mais également d’un point de vue personnel car j’ai eu l’occasion d’effectuer des choix déterminants pour ma vie future. J’ai en effet choisi d’abandonner la voie « scientifique pure » pour me tourner vers des carrières administratives.
(…)
Avant de terminer je voudrais encore vous remercier et remercier l’Orphelinat pour toute l’aide apportée au cours de mes études. Je continuerai à donner de mes nouvelles.
J’espère que vous vous portez bien et vous assure de mon amical souvenir. »

06/05/2013

S. G.

« Chère Madame,

Je vous remercie pour votre appel de vendredi. 

Il se trouve justement que dès le lendemain, le chèque correspondant à la prime d’ancienneté (dont le montant était de 500 euros alors que je pensais que c’était 400 euros) est arrivé dans ma boîte aux lettres. Je suis allée le déposer à ma banque aujourd’hui même.

Je vous remercie encore pour votre aide et vous prie de croire, chère Madame, à mes meilleurs sentiments. »

26/03/2013

D. S.

« Je vous souhaite de meilleurs voeux, une bonne et heureuse année de nous 3.
Je vous remercie beaucoup avec un peu de retard du chèque que j’ai reçu par votre intermédiaire qui m’a bien mis du beurre dans les épinards.
Effectivement j’étais à G. (…) et j’ai déménagé à M. depuis la fin novembre, donc tout ces trajets et déménagements m’ont occasionnés de nombreux frais.
(…)

Je vous transmet mes amitiés, ainsi que celles de ma mère et de ma soeur. »

02/01/2011

O. S.

Madame, Monsieur,

Je tiens à vous remercier très sincèrement de l’aide financière que vous m’apportez pour mon année de master 1 droit.
Ce soutien financier m’est très précieux et me permet d’étudier dans de bonnes conditions.
Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes très sincères salutations.
19/11/2010

C.M.

« Chère Madame,

J’ai bien reçu votre courriel, je vous remercie de nous avoir prévenus si vite de la bonne nouvelle,cette somme sera d’un grand secours à Stéphane . Je suis très reconnaissante à l’orphelinat de lui avoir attribué cette allocation (…). Il en fera bon usage, son séjour au Canada se déroule bien malgré quelques difficultés au départ pour trouver un logement. Il commence à avoir les résultats des partiels qu’il a passés et cela s’annonce bien . Il essaie autant que faire se peut de visiter le pays et les grands espaces naturels avant qu’il ne fasse trop froid . Encore une fois je vous remercie de votre sollicitude et de votre soutien je vous écrirai une lettre plus longue au début de l’année prochaine . Amicalement 

PS: je viens  à l’instant de recevoir le chèque de l’orphelinat ! Encore merci. »

15/11/2010

C. G.

Madame, Monsieur,
Je vous remercie encore pour cette bourse qui m’a permis de passer 5 mois incroyables en stage dans un laboratoire de recherche en neurologie à New-York.
Si vous désirez, je peux fournir une photocopie de ma convention de stage.
Ma seule note pour ce semestre est celle obtenue par la réduction d’un rapport et une soutenance orale que j’ai validé avec 16.
Cordialement.
16/04/10

Constance

Monsieur le président Lemare, étant sur le point de terminer ma troisième année à Centrale, je vous écrit pour vous remercier de l’aide que vous m’apportez et vous faire part de mes projets à venir.
Je termine cette année mon cursus à Centrale par une spécialisation en management des systèmes d’informations. Cette année m’a permis d’acquérir des compétences plus appliquées et tournées vers le monde de l’entreprise, mais aussi de mettre en écho mon apprentissage avec les deux stages de six mois que j’ai réalisés l’an dernier.
Ayant particulièrement apprécié mon expérience au Boston Consulting Group, j’envisage aujourd’hui de commencer une carrière dans le conseil en stratégie.
J’ai cependant envie de mettre à profit le stage de fin d’étude que je dois réaliser à partir de Mai pour m’ouvrir culturellement et personnellement ;j’ai donc décider de partir pour Sydney en Australie, afin de réaliser un stage de six mois dans le cabinet de conseil Corporate Valve Associates. Cela me permettra de découvrir un environnement culturel différent, d’acquérir une maîtrise poussée de ? Et de travailler dans une entreprise de plus petite taille, tout en réalisant un premier pas très intéressant pour ma carrière.
Aussi je tient à vous remercier du fond du cœur pour l’aide que vous m’apportez, sans laquelle ce type d’expérience ne serait possible.
Je vous pris, Mr. D’agréer l’assurance de toute ma reconnaissance.
08/04/10

Pierre-Olivier

Mesdames, Messieurs,
Pour des raisons diverses, je n’ai pas géré mon dossier « Orphelinat de l’Enseignement Public » avec régularité.
Suite au malheur qui nous a frappés en 1993 vous nous avez tellement épaulés financièrement, qu’il m’est inconcevable d’envisager une rupture avec votre organisme.
En faisant le point sur mes versements, je me suis rendu compte que je vous suis redevable de 2 années de cotisation (2008 et 2009). En conséquence, vous trouverez ci-joint, le chèque de 60 euros pour régularisation.
Par ailleurs, je m’absente, pour raison de santé, du 12 avril au 15 mai ; je vous serais donc reconnaissant de me transmettre, dès que possible, l’appel à cotisation 2010.
Ce dont je tient à vous faire part, c’est ma reconnaissance pour l’aide considérable que votre association nous a apporté et qui a contribué indéniablement, à la réussite universitaire de mes enfants.
Pour information, ils sont tous les 3 entrés dans la vie active : Stéphanie est officier de Police judiciaire, Jean Christophe est ingénieur en Robotique sous-marine et Damien Ingénieur en mécanique.
Un grand merci à tous les membres qui œuvrent bénévolement pour apporter un substantiel réconfort aux familles dans la peine.
Vous pouvez toujours compter sur ma modeste participation.
Bien sincèrement.
03/04/2010

Christiane

« Chère Madame …
En réponse à votre courrier du 15-01-08 je vous informe que j’ai obtenu une bourse Leriche il y a maintenant 2 mois, cela m’a permis d’arrêter un des 2 emplois que j’occupais me donnant ainsi plus de temps pour mes études dont j’ai d’ailleurs réussi les examens de janvier.
Je tiens à vous dire que j’apprécie vraiment l’aide et l’intérêt que vous et l’orphelinat m’avez portés. Je continuerais à vous faire part de l’avancée de mes études dès la fin de l’année universitaire.
En attendant recevez mes plus sincères salutations. »

03/02/08

G.L.

« (…)
En vous remerciant, une fois encore, de l’accompagnement attentif que vous portez à mes enfants, je vous redis, chère Madame, toute l’assurance de mes sentiments respectueux et les meilleurs. »

25 fév.2007

D.B

« …Il a obtenu sa licence professionnelle et peut donc poursuivre en 4ème année…
Nous remercions très sincèrement tous les membres de l’association ainsi que vous-même pour l’aide apportée pendant ces 3 années. »

10 oct.2006

J.B.

« (…)
Depuis des semaines, je voulais vous remercier pour votre lettre si sympathique, directe, qui respire la franchise, la simplicité et la gentillesse.
(…)
Je vais vous parler un peu de M. maintenant. Il vient d’avoir 19 ans (…). C’est un jeune sportif, qui aime la vie heureusement ! Il est très déterminé, volontaire. Toujours prêt à rire, il a d’excellents amis.
(…)
Je comprends tout à fait de ne pas avoir de bourse pour M. car, même « si je ne roule pas sur l’or », je peux encore subvenir à ses besoins. Il souhaitait ne plus être, ou…être moins, à ma charge mais, nous en avons discuté !
(…)
Je vous envoie toutes mes amitiés. »

28/12/2005

Jocelyne L.

« Chère M.-C.

J’ai été très touchée par ta lettre si gentille. Vraiment tu m’as donné une grande joie car tu sais les témoignages d’amitié dans ces circonstances vont droit au cœur. D. avait eu un mélanome il y a huit ans qui semblait oublié…
(…)
M. est à P., prof de maths à la Fac des Sciences (…) très choqué par le départ de D. ; il avait été tellement aidé par son grand frère après le départ de J.-F. .
(…)
Merci M.-C. pour ta gentille lettre (…) et nous t’adressons nos plus amicales pensées. »

12/11/2005

M.

« Madame,
Je vous remercie beaucoup de votre courrier. Dans les conditions qui sont les miennes actuellement, j’apprécie particulièrement la gentillesse de votre lettre et de l’aide que vous me proposez.
(…)
Mes stages n’étant pas rémunérés et les trajets pour m’y rendre à mes frais ainsi que le coût du mémoire, j’apprécie beaucoup l’action de l’orphelinat. J’espère que je pourrai bénéficier d’une aide également l’année prochaine. »

13 août 2004

M.C.

« Chère Madame,

Je vous écris cette lettre pour vous annoncer une bonne nouvelle : J’ai été reçu au concours de professeurs des écoles externe dans l’académie de N.. (…). Je quitte donc ma vie d’étudiant pour entrer enfin dans la vie active et exercer un métier qui semble passionnant.
Permettez-moi de vous remercier de m’avoir aidé tout au long de ces années, aide qui sans aucun doute a contribuée à ma réussite.
Je vous souhaite de bonnes vacances,
Très affectueusement »

18/07/2003

Julien

« Chère Madame,

Nous venons d’apprendre la bonne nouvelle ! Nous sommes émerveillés par l’obtention de cette bourse Leriche. Bruno n’en revient pas de la confiance que lui fait, par ce geste, l’orphelinat. Il prend ça avec
beaucoup de sérieux et s’apprête à remercier le C A. Je pense que cette bourse va encore davantage le motiver pour obtenir de bons résultats. C’est bien parti, il vient d’apprendre qu’il passait en 2° année.
(…)

6
Nous nous sentons tout à coup tous (même D., par contrecoup!) plus légers en pensant à l’avenir. Un gros souci de moins !
Merci mille fois pour l’appui que vous avez sans doute apporté à la candidature de Bruno. J’espère que celui-ci fera tout son possible pour ne pas vous décevoir.
(…)
Encore merci
Toutes mes amitiés »

30/06/2001

M.-Hélène L.

« Monsieur le Président,
J’ai bien reçu votre chèque, il y a quelque temps déjà.
Par la présente je vous renouvelle mes remerciements et vous exprime toute ma gratitude pour ce que vous faites pour notre famille.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées. »

21 mai 2001

P. L.

« Chère Madame,

J’ai été très touchée par la gentillesse de votre lettre et la constatation qu’effectivement l’Orphelinat ne se limitait pas à une aide financière. Le soutien affectif que vous proposez est très réconfortant et doit l’être encore plus pour certaines familles plus démunies que la nôtre face au décès de l’un de ses membres.
(…)
amitiés »

18/11/1999

M.-Hélène

« Bonjour !

(…)
L’année s’est bien passée et je devrai avoir mon DUT Génie Electrique sans trop de problème ( je touche du bois).
(…)
J’avoue avoir été surpris de recevoir une lettre de vous, je ne pensais pas que l’Orphelinat chargeait quelqu’un de suivre le parcour de ceux qu’il aide. Si je n’ai pas donner de nouvelles avant maintenant, c’est
que je me suis toujours débrouillé seul, même si ce n’est pas toujours facile, s’il faut parfois se serrer la
ceinture. Ce n’est pas maintenant que je baisserai les bras, au contraire. De toute façon je ne suis pas seul, puisqu’il y a des gens sur qui je peux compter quoi qu’il arrive.
Amitié, »

01/04/1998

Robin C.

« Chère Madame,

J’ai été très touchée de la rapidité avec laquelle vous m’avez transmis les informations concernant les concours de Sciences Sociales, et je vous en remercie très sincèrement. J.-P. pense s’inscrire dès à présent à la préparation par correspondance(…).
(…)
La prime d’ancienneté m’a été réglée dans les délais les plus brefs, dès que l’association a reçu ma 2° lettre (la 1° s’est égarée, je ne sais pourquoi) (…).

(…) et je vous tiendrai au courant si cela ne vous dérange pas, il ne me reste plus qu’à vous remercier pour votre chaleureuse amabilité si précieuse quand on vit des moments difficiles et à vous souhaiter une excellente année scolaire avec beaucoup de satisfactions dans votre enseignement et votre vie personnelle.
Avec mes sincères amitiés »

16/09/1996

R. S.

« Chère madame,

J’ai le grand plaisir de reprendre ici la plume afin de vous remercier encore une fois pour tout ce que vous avez fait pour moi.

En effet, peut-être ne le savez vous pas, je suis heureux de vous annoncer que la demande de bourse que j’ai effectuée auprès de l’Orphelinat sur vos conseils a bien été acceptée (…). Cette aide inespérée va m’être très utile pour l’accomplissement de mon cursus universitaire comme de mes nombreux projets extérieurs (Je m’investis de plus en plus dans le théâtre et les arts (…) nous travaillons actuellement sur deux spectacles dont l’un sera représenté à Lyon au mois d’Avril…). Comme vous le voyez, votre conseil et votre soutien ont été pour moi plus que précieux, aussi, c’est de tout cœur que je vous remercie encore une fois.

Bien sincèrement,

Votre « pupille » »

11/03/1996

T. H.

« Chère Madame,

J’ai été très touchée par votre lettre amicale et si compréhensive. Je dois vous remercier particulièrement car sans votre circulaire, j’ignorais tout de cette nouvelle possibilité, que la Faculté des Sciences Economiques semblait découvrir en même temps que moi (…).

J., qui a passé le bac cette année a été admis selon ses désirs à l’I.U.T. Génie mécanique et productique d’A.. C’était son choix personnel, il est donc très satisfait, il souhaite pouvoir accéder par la suite à une école d’Ingénieurs des travaux publics, ou à celle des Arts et Métiers…Je serai heureuse de faire votre connaissance et compte bien aller vous voir dans le courant du mois prochain.
(…)

Recevez, chère Madame, nos meilleures amitiés. »

26/10/1994

G. M.

« Madame,

(…)
Je vous écris pour 2 raisons matérielles, premièrement, je suis succeptible d’obtenir une bourse de 8000 F de votre organisme, ce dont je vous suis reconnaissant, car de moi même, je n’aurai sans doute pas mené les démarches à bien.

Deuxièmement, je pense envoyer mon dossier de candidature au service national de la Coopération (…), je m’en refère à votre organisme d’état au courant de la situation financière de ma « famille », pour faire foi de mes difficultés et de la necessité pour moi d’obtenir un salaire suffisant le plus rapidement possible.
(…)

J’espère avoir bientôt de vos nouvelles.

Je vous prie d’agréer Madame, mes sentiments les meilleurs. »

10/11/90

P. A.

« Chère M.-C.,
Chers amis,

(…)
J’ai été très touchée, très émue de savoir que c’était toi qui marrainait nos petits dans le cadre de l’orphelinat. J’ai aussi tout à fait apprécié la promptitude des démarches de l’orphelinat et les rappels généraux sur l’ensemble des droits et devoirs concernant l’administration, MGEN etc… Tout est en cours, certains [problèmes] déjà réglés, d’autres à régler encore (pension p. ex.). Je m’en occupe au mieux je crois.

Tu trouveras 1 photo de nous deux (…) et une des enfants prise la semaine passée (…) Ils sont restés toniques bien que pour A. la sensibilité à tout événement soit devenue beaucoup plus vive.
(…)

A bientôt ? Je vous embrasse »

23/08/1983

C.

« Chère M.-C.

Je m’excuse de vous laisser si longtemps sans nouvelles, alors que vous faites tout pour m’aider (…). Je dois dire que je vous dois beaucoup, sinon sans vous je ne sais pas comment j’aurai pu continuer mes études.
(…) Je vais faire une dernière demande de bourses avec Christine. J’espère que c’est possible.

Affectueusement et merci »

Début 1981

Dominique

« Chère M.-C.

Je ne sais comment dire pour vous remercier. J’ai reçu le chèque lundi et je suis allée payer mon dentiste dès en sortant de cours. Au courrier ce matin j’ai reçu votre lettre qui m’a rendue heureuse (…).
(…) »

24/05/1980

Christine

« Chère M.-C.,

Vous devez me trouver bien ingrate de ne pas vous avoir répondu et remercié plus tôt.  Ma vie d’étudiante est toujours aussi trépidante et cette année peut-être encore plus. Je fais partie à présent du laboratoire de psychophysiologie du Professeur H. M..
3
(…)
Il faut s’accrocher, c’est bien vrai, même si les accotés ne sont pas toujours roses… En effet nos bourses de DEA ne nous ont pas été versées depuis le début de l’année !!!
De ce point de vue là, c’est un peu la déception, moi qui pensais être autonome…
(…)
Tout cela pour vous remercier de l’aide même légère que l’on a bien voulu m’accorder…
(…)

Peut-être n’aurez-vous pas le temps de me répondre. Je tiens cependant à vous remercier et à vous assurer de toute mon amitié. »

10/03/1980

Elisabeth

« Madame la Présidente,

Mon nom ne vous dit peut-être pas grand-chose : il a figuré plusieurs années sur les dossiers de bourses que M.-C. G.-D. vous transmettait lorsque j’étais étudiant à l’université de P.. Aujourd’hui j’ai une excellente situation auprès d’un sénateur. J’ai le bonheur de me marier dans quelques semaines.

Je crois devoir une grande part de ces réussites à l’aide que l’orphelinat m’a si généreusement prodiguée, au soutien moral que M.-C. et vous m’avez, ainsi qu’à ma famille, toujours témoigné. Aussi voudrais-je vous remercier très sincèrement de ce que vous avez fait et vous dire que je serai toujours disponible pour collaborer un jour ou l’autre à votre excellente œuvre.

Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de ma très grande gratitude. »

05/1979

J-P. R.

« Madame,

(…)
Nous n’avons eu les résultats que début Juillet et je suis très heureuse de vous informer de ma réussite. Je regrette simplement que papa ne sache pas.
(…)
Si l’orphelinat me donne une aide comparable à l’année passée, je pense que je ne m’en sortirai pas trop mal. Je trouve cette association formidable et je vous promets, qu’un jour, de l’autre « côté de la barrière » j’en ferai partie.
(…)
Je vais vous quitter pour aujourd’hui en vous témoignant toute ma sympathie. »

18/07/1978

Evelyne

« Cher Monsieur,

Hier nous avons eu la joie de recevoir les bourses pour Marie-O.. Elles arrivent très bien car elle a de nombreux ouvrages à acheter et ne pouvaient tout prendre. Merci à vous tous de nous aider ainsi.
Il y a des jours où nous sommes découragés. Je viens de téléphoner à l’assistante sociale de la faculté. Peut-être pourra-t-elle demander une aide au Rectorat. Je vous avoue que souvent nous avons envie d’envoyer tout promener car nous passons notre temps à mendier pour que les enfants puissent avoir une situation. Jean-M. (…) se contentera de technicien supérieur en deux ans. Mais il n’y a que des écoles privées. (…) J’ai un découvert à la banque et vraiment je ne sais comment le combler. (…) J’ai passé 55 ans donc, l’âge de la retraite, et n’ai pas droit à un prêt. Même chose pour le crédit municipal. Il y a des jours où l’on voudrait tout abandonner.
Veuillez croire, Monsieur, à l’expression de ma vive reconnaissance. »

17/11/1976

Madame S.

« Chère Mademoiselle,

Je viens par cette petite lettre vous remercier de l’aide morale que vous nous avez apportée à Edgard et à moi-même par vos très gentilles lettres qui me réconfortent un peu ; ainsi que du dévouement que vous avez employé auprès de Monsieur le Président de l’Orphelinat pour que j’obtienne par son appui une situation convenable maintenant que je suis seule .

J’ai obtenu en effet, pour la rentrée scolaire, un poste logé comme portière au C.E.T. route du Palais à 3 km de L.
(…) Ce poste m’apporte un contentement et ôte de mes peines bien des soucis.

Je vous dois, Mademoiselle, toute ma reconnaissance
Et ma sympathie et je vous remercie très sincèrement pour votre soutient et pour le réconfort de vos lettres.

Merci, chère Mademoiselle, de votre aide et croyez à ma très sincère Amitié. »

08/08/1974

H. G.

« Chère Mademoiselle,

Combien grande et surtout combien agréable fut ma surprise quand j’ai reçu votre lettre. C’est un cadeau de mariage rudement généreux que me fait le conseil d’administration. Je ne sais comment vous remercier.
(…) Que le mot « merci » semble petit et peu de chose, comparé à votre générosité.
(…) Nous avons fixé la date de notre mariage pour le 10 Aout. Peut-être viendrez-vous ? C’est avec joie que je vous invite. De toute façon je compte sur votre visite un de ces jours.
(…)
Je suis très contente de mon poste de surveillante au CES d’A. (…) j’ai beaucoup de temps de libre pendant lequel j’en profite pour travailler.
(…)
On se remet du choc si violent mais ce sont des plaies qui ne se refermeront jamais complètement.
C’est sur ces propos malheureusement assez tristes que je vous quitte pour me replonger dans Stendhal.
Encore merci mille fois.
Veuillez recevoir mes amitiés et ma reconnaissance les plus sincères. »

18/02/1974

M. T.

« Monsieur le Président,

Je vous remercie de la diligence avec laquelle vous m’avez fait adresser le montant de l’allocation que l’Orphelinat accorde à mes deux enfants pour cette année 62, augmentée de la prime d’ancienneté. Je suis heureuse de cotiser moi-même à une association aussi prompte à aider, et je vous prie d’exprimer ma gratitude à tous ceux qui s’y dévouent.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments reconnaissants. »

F. V.